alert arrow-left arrow-right bottin bureau close etablissements etat facebook intranet logo-csamore next open prev search

Le projet "Super-parcours moteur" de l’école de la Paix fait le tour du monde

Publié le 13 avril 2018

Avec plus de 1,5 millions de visionnements sur Facebook au moment d'écrire ces lignes, une vidéo montrant un élève effectuer le "Super parcours moteur" à l'école primaire de la Paix à Repentigny connait un vif succès. Voici l'historique de ce projet qui fait beaucoup jaser.

Depuis plusieurs années, l'équipe d’éducatrices spécialisées de l'école primaire de la Paix utilise avec succès la décharge motrice comme moyen de prévention et de retour au calme pour certains élèves de la clientèle régulière. L’équipe de direction et les éducatrices trouvaient intéressant de réaliser un parcours fixe, qui permet une utilisation plus large et facile de ce moyen.

Cette année, l'école a eu la chance que Maude-Elizabeth Dubois, enseignante en éducation physique et à la santé, ait du temps à consacrer à ce projet. Elle a d’abord fait certaines recherches pour valider l’efficacité et le besoin réel au niveau des élèves. Le 1er cycle a été ciblé comme étant la clientèle à prioriser. Mme Dubois a consulté la psychoéducatrice de l'école de même que l'ergothérapeute afin de valider le projet. Le livre «Favoriser l’attention par des stratégies sensorielles, outils et exercices pour aider tous les élèves », de Sonya Côté, ergothérapeute, a aussi été une source inspirante. Cependant, c’est lorsqu’elle a vu sur Youtube la vidéo du « Corri-bouge » de l’école primaire Henri-Forest de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys que le projet a vraiment pris forme.

Une subvention de la FPES (Fondation Pour l’Encouragement Scolaire) de la Commission scolaire des Affluents a permis l’achat du ruban adhésif pour plancher. Depuis novembre 2017, le parcours a été mis en place graduellement, testé et amélioré. Le projet est aujourd’hui bien vivant et rendu possible grâce à l’implication des élèves, des éducatrices spécialisées, de l’équipe du service de garde et des enseignants.

Le parcours est utilisé comme moyen de prévention pour favoriser une disponibilité maximale aux apprentissages. Certains élèves ont des « rendez-vous » pour faire le Super-parcours à heures fixes dans la journée, dans une perspective de prévention. D’autres l’utilisent après un retour au calme, pour permettre de se recentrer. L’ensemble des élèves en profitent aussi pour l’essayer lorsqu’ils en ont l’occasion.

« Lorsque la secrétaire, Audrey Lafleur, a mis en ligne la vidéo du projet sur notre page Facebook, nous ne nous attendions pas à une telle visibilité, mais nous sommes fiers de constater que ce moyen simple et efficace d’agir en prévention pour aider nos élèves suscite un tel engouement. Merci à Mme Dubois et à tous les autres intervenants qui rendent ce projet possible », a tenu à soulginer la direction de l'école de la Paix.

L’équipe de direction de l’école de la Paix

Pour voir la vidéo : https://youtu.be/laos8VosF0U

Retour